CBH < Ventilation & humidité < Traitement contre l’humidité
 

Traitement contre l’humidité

Tâches, moisissures, décollement des papiers peints ou encore peinture qui s’écaille ? Ces nombreux signes d’humidité peuvent causer d’importants dégâts sur votre habitation et altérer sa pérennité. Prenez contact avec nos équipes pour réaliser un diagnostic et un devis gratuit de votre habitat.

Devis et diagnostic gratuit sous 48h

    J’accepte que ces informations soient utilisées pour répondre à ma demande.*
    J’accepte de recevoir des sms/emails (offres, infos, actus, etc).
    En savoir plus

    Pourquoi nous faire confiance pour vos travaux de ventilation et d'humidité ?

    Le choix d'une entreprise certifiée et qualifiée
    La certification Qualibat RGE Eco-Artisan vous garantit des prestations de qualité et vous permet de bénéficier d'aides à la rénovation énergétique.
    Une expertise technique depuis 1997
    Faites confiance à une entreprise Bretonne experte en système de ventilation et traitement de l'humidité depuis plus de 20 ans.
    Nos clients : nos meilleurs ambassadeurs
    Plus de 12 000 clients nous ont fait confiance pour la réalisation de leurs travaux d'amélioration de l'habitat. Et vous ?

    Parlez-nous de votre projet

    Choisissez l'agence près de chez vous

    du lundi au vendredi de 09h à 18h

    02 99 96 48 36

    Pourquoi l’humidité apparaît dans votre maison ?

    Remontées capillaires

    Les remontées capillaires apparaissent à l’occasion du contact direct des murs et des planchers bas avec l’eau présente dans le sol. Cette eau se hisse par capillarité dans la maçonnerie et s’évapore à l’air libre. Également appelé humidité ascensionnelle, le phénomène s’imbibe et remonte dans les murs de manière naturelle.

    Les remontées capillaires se caractérisent par la remontée des eaux depuis le sous-sol, tout au long de l’année. Le phénomène apparaît habituellement en bas des murs, depuis les sols extérieurs ou intérieurs. La remontée progresse généralement jusqu’à 1m50 de hauteur.

    Infiltration

    L’infiltration se produit principalement dans les murs poreux présentant un défaut d’étanchéité. La pluie est alors absorbée par le mur extérieur et l’humidité se répand sur toute la surface du mur. Il existe deux types d’infiltration nécessitant l’intervention d’artisans de métiers différents :

    • Infiltration sur la façade : vous devez contacter un maçon
    • Infiltration sur la toiture : vous devez faire intervenir un couvreur

    Mauvaise ventilation

    VMI cube design

    Un système défectueux de ventilation du type VMC / VMI ne permet pas de renouveler efficacement l’air des pièces de votre maison. Il peut s’agir d’un mauvais réglage de la machine, d’un appareil trop ancien ou encore des grilles d’extraction d’air obstruées ou mal dimensionnées. Parmi les solutions, citons la ventilation naturelle et la ventilation mécanique. Pour cette dernière, il existe la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) ou la Ventilation Mécanique Inversée (VMI). Il est également conseillé d’aérer les différentes pièces au moins 15 minutes par jour en complément. Faire appel à un professionnel certifié RGE pour établir un contrôle du système peut s’avérer nécessaire pour éviter l’apparition de condensation sur vos murs intérieurs.

    Fuites

    Une canalisation qui cède, des conduits d’appareils électroménagers défectueux, ou encore un joint de douche, de baignoire ou dévier endommagés peuvent causer des fuites au sein de votre habitat et ainsi augmenter l’hygrométrie d’une maison. Si vous soupçonnez une fuite au sein de votre logement nous vous conseillons d’appeler un plombier qui pourra réaliser un diagnostic de vos canalisations et trouver une solution à votre problème en cas de réelle fuite. N’attendez pas pour faire intervenir une entreprise, au risque d’aggraver la situation. N’oubliez pas qu’un apport d’eau anormal au sein de votre habitation peut favoriser le développement de champignons lignivores comme la mérule ou le coniophore.

    Quels sont les signes d’une maison humide ?

    Si votre logement présente une hygrométrie trop élevée, vous pourrez constater différents signes :

    • Condensation sur les vitres
    • Tâches et moisissures sur les murs et plafonds
    • Gonflement et écaillage des peintures
    • Décollement des tapisseries
    • Mauvaises odeurs liées aux moisissures
    • Apparition de rouille sur les objets métalliques
    • Sentiment de froid permanent

    Quel est le taux d’humidité idéal d’un logement ?

    Lorsque l’on souhaite évaluer l’humidité dans une maison mesure le taux hygrométrique. Il représente la quantité d’eau présente dans l’air ambiant. Pour calculer le degré d’humidité dans la maison, nous utilisons un appareil appelé hygromètre.

    Le niveau d’humidité idéal pour un environnement sain doit se situer entre 45% et 65% pour une température de 20°C. Une maison trop ou trop peu humide peut entrainer des complications sur votre habitat mais également sur votre santé.

    Pour connaitre le pourcentage d’humidité de votre maison il est conseillé de contacter un professionnel. Chez CBH nous réalisons un diagnostic gratuit et répondons à vos questions en vous apportant les conseils nécessaires pour réguler l’humidité. Si cela s’avère nécessaire nous pourrons établir un devis gratuit adapté à vos besoins.

    L’importance d’un bon diagnostic

    Contacter un professionnel lorsque vous constatez de la moisissure, de la condensation ou encore de la tapisserie qui se décolle est fortement conseillé. Nous utilisons des outils spécifiques pour analyser le niveau hygrométrique et donc la quantité d’eau présente dans l’air ambiant. Une même conséquence (moisissure, condensation etc..) peut venir d’origines très différentes. Il est donc primordial de bien cibler la source du problème pour pouvoir apporter la solution adéquate. Laisser trainer ou camoufler les problèmes ne fera qu’aggraver la situation ce qui risque d’augmenter les risques pour votre santé et mettre à mal la pérennité de votre logement.

    Comment résoudre les problèmes d’humidité dans les murs ? Quel traitement appliquer ?

    Installer un système de ventilation

    Une bonne ventilation est la clé pour garantir un air sain et ainsi limiter le taux d’humidité. L’installation d’un système VMC, VMI ou encore VPH va permettre de chasser l’air humide généré par l’activité humaine vers l’extérieur. L’air sain est quant à lui distribué dans toutes les pièces de la maison.

    Assèchement des murs par injection d’hydrofuge

    Injection hydrofuge remontées capillaires

    Cette technique est très efficace pour traiter les remontées capillaires ou humidité ascensionnelle. C’est pourquoi elle est très utilisée par les entreprises spécialisées dans les traitements contre l’humidité. Elle consiste à injecter une résine de manière à créer une étanchéité dans toute l’épaisseur du mur. La zone traitée (intérieure et basse du mur) bloque dans les 48h toute remontée capillaire et assure une protection définitive.

    IPE – inverseur de polarité électromagnétique

    Ce type de système fonctionne sur le principe d’émission d’ondes électromagnétiques de très basse fréquence. En effet, cet appareil agit sur les molécules d’eau, qui ont un pôle positif et un pôle négatif, en inversant leur polarité, évitant ainsi la remontée capillaire en les repoussant vers le sol. Ces ondes ne sont pas nuisibles pour la santé et l’environnement. L’IPE permet d’assécher un mur entre 6 mois et 1 an, dès le 6ème mois d’utilisation l’humidité est réduite à 60%.

    Cuvelage des sous-sols

    Le cuvelage intérieur est une solution efficace pour traiter l’humidité dans les murs notamment si le drainage autour de l’habitation s’avère impossible. Le cuvelage consiste à installer un caisson étanche dans le sous-sol d’une maison. Ce caisson est composé de couches successives permettant de lutter contre les remontées capillaires et les infiltrations. L’utilisation de produits nocifs nécessite l’intervention d’un professionnel.

    Drainer le terrain

    Pour éviter de voir apparaitre des remontées capillaires le long de vos façades extérieures, vous devez vous assurer de la perméabilité de votre terrain pour supprimer l’eau stagnante en sous-sol ou dans la cave. Ce type de phénomène se produit d’autant plus sur les surfaces argileuses qui limitent l’écoulement de l’eau. Il est donc recommandé d’installer un système permettant de capter l’eau et de la rediriger vers le réseau des eaux pluviales.

    Combien coûte un traitement anti-humidité ?

    En fonction de la source de l’humidité et du type de solution mise en œuvre, le prix du traitement peut être très variable. Il est difficile de donner une estimation du cout sans avoir réalisé un contrôle préalable. Faire appel à une entreprise dès que vous constatez des symptômes d’humidité est important et peut vous éviter de recevoir un devis trop salé. Plus vous règlerez tôt le problème, plus vite le traitement sera mis en place et moins la surface touchée sera étendue.

    N’hésitez pas à faire appel à un expert des traitements de l’humidité comme CBH pour qu’un technicien réalise un état des lieux et un devis gratuit.

    Quels sont les risques liés à l’humidité ?

    Les risques pour l’habitat

    Une hygrométrie supérieure à 70% devient dangereux pour la pérennité de votre habitation et la santé de ses occupants.

    L’humidité peut endommager l’architecture et altérer l’esthétique de votre habitation mais également les biens matériels qui s’y trouvent :

    • Corrosion des outils et ustensiles en métal
    • Gonflement des bois
    • Altération de la structure
    • Apparition de champignons et moisissures
    • Vieillissement accéléré des appareils électriques

    L’apparition de mérule

    La mérule a besoin d’eau pour survivre en effet, le parasite se déploie grâce aux sources d’humidité pouvant apparaitre à la suite de différents dommages (toiture endommagée, joints de baignoire altérés, infiltration sur les plafonds). Le champignon lignivore, infatigable parasite, peut engendrer un effondrement d’une charpente, d’un plancher ou de tout autre matériau contenant de la cellulose. La mérule adore les endroits ayant un niveau d’humidité compris entre 22% et 35%. 

    L’apparition de salpêtre

    Le salpêtre est la conséquence d’une humidité supérieure à 35% et peut être le symptôme des remontées capillaires ou humidité ascensionnelle, d’une mauvaise ventilation, de pression hydrostatique ou d’infiltration. Cette présence est un type de sel minéral composé en grande partie de nitrate de potassium. Il ne se déclare pas uniquement sur les habitations en pierre mais sur tous les matériaux. Les anciennes bâtisses sont cependant plus affectées dû fait de leur exposition plus importante à l’humidité. Si vous réalisez des travaux il est conseillé de réaliser un diagnostic pour s’assurer d’avoir un environnement sain avant toute rénovation.

    Les risques pour la santé

    Outre les conséquences sur l’habitat, un environnement humide peut causer de nombreux problèmes sur votre santé. Ça n’est pas l’humidité en elle-même qui engendre ces maladies mais le développement de moisissures ou encore la présence d’acariens. Les maladies respiratoires sont très souvent en lien avec une mauvaise ventilation de la maison. Voici quelques exemples de pathologies liées à ce phénomène.

    • Troubles respiratoires : rhinite, asthme, bronchite 
    • Troubles oculaires : conjonctivite, irritation des yeux
    • Toux chroniques

    Un enfant à 3.5 fois plus de risque de développer des allergies dans les milieux humides comparé à un adulte. 

    Les risques pour le porte-monnaie

    Une humidité trop importante augmentera le sentiment d’inconfort lié au froid. Vous aurez ainsi tendance à augmenter la température de votre chauffage et consommerez plus d’énergie, le tout pour un résultat médiocre. 1 degré de chauffage en plus augmente votre facture d’énergie de 7% en moyenne.

    Comment prévenir l’humidité au sein des logements

    Pour garder un taux hygrométrique normal, garantir un air sain, augmenter votre confort et donc éviter le cout d’un traitement il est préconisé de suivre ces différentes règles :

    • Aérer votre maison au moins 15 minutes par jour pour accentuer les effets de votre VMC / VMI et le renouvellement de l’air
    • Mettre un couvercle sur vos casseroles lorsque vous cuisinez pour éviter l’évaporation de l’eau dans l’air 
    • Activer votre hotte dès que vous cuisinez

    Pourquoi faire appel à un professionnel pour traiter l’humidité de sa maison ?

    Il existe de nombreuses causes d’humidité. Réaliser un traitement ou des travaux sans réaliser un diagnostic préalable peut s’avérer désastreux pour l’habitation ou le bâtiment. Camoufler un problème d’humidité en redonnant à la zone affectée un aspect neuf n’est pas une solution. Il est donc essentiel de faire intervenir une entreprise spécialisée pour réaliser un état des lieux complet, déterminer l’origine et l’étendue du problème, et enfin mettre en œuvre la solution ou réaliser les travaux qui garantiront un traitement pérenne du problème d’humidité. Nos techniciens sont experts dans les traitements contre l’humidité et sont là pour vous accompagner dans vos travaux d’amélioration et de rénovation de l’habitat.


    Ne laissez pas l'humidité gagner votre habitation, faites appel à un de nos experts

    Besoin d'en savoir plus ? Voici les questions
    les plus fréquentes sur le sujet

    Comment reconnaître un taux d’humidité idéal dans un habitat ?

    Il y a deux types d’humidité dans un logement :

    •  L’humidité massique des matériaux de construction qui détermine leur stabilité, 15 % pour le bois par exemple.
    •  L’hygrométrie ambiante de l’air intérieur d’un logement qui peut varier de 50 à 65 % dans l’idéal.

    La règle est d’avoir un système mécanique de ventilation qui fonctionne et de créer le renouvèlement de l’air en quantité suffisante. D’autant plus aujourd’hui avec des maisons qui sont de plus en plus isolées. Pour assurer un air sain dans un logement, il est nécessaire que le volume d’air soit entièrement renouvelé toutes les deux heures.


    Les odeurs, des taches noires de moisissure dans les angles ou en bas des murs, mais aussi des difficultés à avoir du confort même bien chauffé.


    Agir sur la causalité : avoir une ventilation mécanique capable de réguler le taux d’humidité ambiant.


    Les causes peuvent être multiples c’est pourquoi il est important de faire réaliser un diagnostic par un professionnel. Toiture mal entretenue, joint de salle de bain défectueux, sont autant de causes qui peuvent générer des problèmes d’étanchéité et d’humidité au sein de l’habitat.


    Cela dépend des personnes, nous ne sommes pas tous égaux face à l’humidité. C’est de toute façon un facteur aggravant sur la santé des habitants. L’humidité peut provoquer des maladies respiratoires, des allergies liées aux moisissures voire de l’asthme ou une inflammation des voies respiratoires.