Installation de VMI et VPH

Vous souhaitez installer ou changer le système de ventilation de votre maison ou appartement ? Certifié RGE ECOArtisan, nous vous proposons des solutions pour garantir un air sain dans votre habitat. Prenez contact avec nos équipes pour réaliser un diagnostic et un devis gratuit.

Devis et diagnostic gratuit sous 48h

    J’accepte que ces informations soient utilisées pour répondre à ma demande.*
    J’accepte de recevoir des sms/emails (offres, infos, actus, etc).
    En savoir plus

    Pourquoi nous faire confiance pour vos travaux de ventilation et d'humidité ?

    Le choix d'une entreprise certifiée et qualifiée
    La certification Qualibat RGE Eco-Artisan vous garantit des prestations de qualité et vous permet de bénéficier d'aides à la rénovation énergétique.
    Une expertise technique depuis 1997
    Faites confiance à une entreprise Bretonne experte en système de ventilation et traitement de l'humidité depuis plus de 20 ans.
    Nos clients : nos meilleurs ambassadeurs
    Plus de 12 000 clients nous ont fait confiance pour la réalisation de leurs travaux d'amélioration de l'habitat. Et vous ?

    Parlez-nous de votre projet

    Choisissez l'agence près de chez vous

    du lundi au vendredi de 09h à 18h

    02 99 96 48 36

    Quelles différences entre une VMC, une VMI et un VPH ?

    Les deux solutions de ventilation mécaniques prônent l’élimination d’humidité et de pollution d’air en dehors de votre logement. En revanche, le principe de fonctionnement de ces deux solutions est complètement opposé.

    La VMC © est un système de ventilation par dépression, c’est-à-dire qu’elle aspire l’air vicié intérieur avant de le rejeter à l’extérieur. La VMC est idéale en construction neuve car son installation nécessite de nombreux travaux. Il existe deux types de VMC : la VMC simple et flux et la VMC double flux.

    La VMI © et la VPH © proposent un traitement de l’humidité par une ventilation optimisée qui fonctionne par surpression. La propagation d’air sain est assurée grâce à l’aspiration de l’air extérieur, puis celui-ci est filtré, réchauffée et ensuite répartie dans l’ensemble de votre maison. Ce type de système est idéal pour les travaux de rénovation grâce à sa facilité d’installation.

    Comment fonctionne une VMI ? La ventilation  positive : mode d’emploi

    VMI ventilation

    Le fonctionnement de la VMI © se base sur le principe de l’insufflation. L’air sain est aspiré depuis l’extérieur de manière automatisée. La technique de ventilation de la VMI © consiste donc à aspirer l’air extérieur, en général depuis la toiture, le filtrer et l’insuffler à l’intérieur du bâtiment, comme d’une maison en rénovation. L’arrivée d’air sain est redistribué à l’intérieur du logement après préchauffage grâce à une résistance électrique, avec une filtration de l’air entrant jusqu’à 0,3 micron. Les émanations des polluants intérieurs (Co₂, pollen, COV, émanation de radon) et l’humidité sont chassées par les bouches d’aération situées au niveau des fenêtres.

    La centrale régule automatiquement le débit d’air neuf selon le niveau d’humidité de votre bâti et gère également les paramètres de préchauffage. La VMI © limite les courants d’air froid en répartissant l’apport d’air de façon homogène dans les pièces de vie.

    La VMI © : quels sont les avantages ?

    VMI cube design

    Une ventilation optimisée qui permet l’éradication d’un taux d’humidité trop élevé.

    Plus efficace qu’une ventilation par extraction, la ventilation par insufflation fait la différence entre une maison saine et des pièces trop humides. L’air renouvelé est régulé automatiquement dans les principales pièces de vie jusqu’à la cave.

    Un air vicié filtré et rejeté de l’habitat

    La filtration des polluants de l’air est un vrai plus pour vivre sereinement. Les excès de Co₂, d’humidité, de pollen, de particules fines ou de COV (Composés Organiques Volatils) qui pénètreraient à l’intérieur du foyer sont évacués depuis les bouches d’aération des fenêtres de la maison. Merci à la surpression créée par la VMI © qui les repousse naturellement. Même le radon, gaz radioactif naturel incolore inodore présent notamment dans le Morbihan et le Finistère, est chassé du bâti.

    Une économie d’énergie sur le long terme

    Même si ce n’est pas l’objet premier de la VMI © ventilairsec, celle-ci peut générer sur le long terme des économies de chauffage. Le préchauffage de la centrale permet de déployer de l’air à température presque ambiante dans toutes les pièces.

    Une installation simple qui convient pour les maisons neuves et en rénovation

    Une pose sous les combles, un raccordement depuis un chapeau de toit et une gaine isolée…

    La VMI © n’a besoin que de peu d’éléments pour fonctionner. Adaptée aussi bien à une maison ancienne que dans du neuf, le dispositif s’adapte à tout type de logements : appartement, studio, caves et autres endroits humides… Elle se pose dans le comble, à la cave ou sur paroi. Compte tenu de son faible encombrement en raison du nombre limité de gaines, sa mise en place est souvent plus facile que celle d’une VMC traditionnelle.

    La Ventilation Positive Hygrorégulée (VPH) © : l’alternative à la VMI ©

    La VPH ©, comme son nom l’indique, est un autre système de ventilation positive par insufflation. L’air est aspiré depuis l’extérieur, filtré puis préchauffé avant d’être insufflé silencieusement dans les pièces principales de l’habitat. La Ventilation Positive Hygrorégulée abaisse le niveau d’air excessif grâce à une sonde incorporée. Réagissant selon la volonté de ses occupants, elle se contrôle à distance à partir d’une télécommande. Une multitude d’informations est également présente sur le cadran : température de préchauffage, vérification de l’hygrométrie.

    Comment installer une VMI © ?

    VMI combles

    L’installation de la solution VMI ne nécessite pas de lourds travaux, elle est donc idéale pour la rénovation de maisons anciennes. Elle peut également être posée dans une maison neuve.  

    La pose d’une VMI © par un professionnel se fait généralement au niveau des combles. À moins de posséder une surface habitable supérieure à 150m2, l’installation d’un seul chapeau de toit est nécessaire.

    • Le bloc moteur : il est généralement installé dans les combles de l’habitation et est relié au système de préchauffage. L’aspiration de l’air se fait par les gaines situées à la bouche d’insufflation.
    • Les bouches d’insufflation : selon la surface de votre maison, vous devrez en prévoir une ou plusieurs en partie centrale de votre logement.
    • L’arrivée d’air : l’installation peut se faire au niveau de la toiture ou bien dans les combles.
    • Les conduits : ils sont directement reliés au bloc moteur, arrivée d’air et bouches d’insufflation et installés dans les combles.

    Son installation n’est pas plus complexe que l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée. Il vous suffira de changer le filtre de celle-ci tous les 10 à 12 mois pour conserver une qualité de l’air optimale. Votre ventilation doit donc rester facilement accessible pour faciliter son entretien.

    Peu répandue dans nos maisons, l’installation ne nécessite pas de gainages complexes au sein de l’habitat. Le raccordement se fait directement de la source à la Ventilation Mécanique Insufflée. Si la pose à partir de combles est impossible, il existe d’autres solutions. La pose par carottage sur une paroi s’avère idéale pour les logements comme les appartements, les lieux où règne un grand taux d’humidité comme les caves.

    Installer une VMI ou une ventilation positive dans une maison ancienne

    Installer une VMI © dans une maison ancienne tout comme dans du neuf se révèle une excellente idée. Pas besoin de gros travaux, contrairement à la VMC double flux. De manière générale, la ventilation mécanique par insufflation assure une excellente ventilation qui réduit le taux d’humidité ambiant de votre foyer.

    Prenons l’exemple d’une maison ancienne ayant des problèmes d’humidité à la suite de travaux de rénovation. Lors de ces travaux vous avez surement remplacé vos fenêtres anciennes pour améliorer l’isolation de votre maison et ainsi éviter les déperditions de chaleur par les menuiseries extérieures. L’habitation alors devenue plus étanche a vu son niveau d’humidité augmenter en laissant apparaitre des tâches de moisissure autour des fenêtres et sur les murs. Un taux d’humidité optimum doit se situer entre 40% et 60%. Ce système est très efficace. En une semaine et après nettoyage les traces d’humidité peuvent avoir disparu.

    Si vous envisagez de rénover une maison ancienne ou si vous avez déjà effectué des travaux de rénovation n’hésitez pas à contacter CBH. Nous pourrons réaliser un devis adapté à votre logement pour l’installation d’un nouveau système de ventilation.  Dans le cas où les travaux ont déjà été effectués, nous vous proposons également la possibilité d’effectuer un diagnostic gratuit de la solution déjà en place.  

    Quel est le prix d’une installation VMI © / VPH © ?

    Il est difficile de se prononcer tant qu’un professionnel ne s’est pas déplacé pour examiner la configuration de votre logement.  L’installation d’une VMI © dépend de sa puissance et de sa qualité. Mais les coûts varient également en fonction de la surface de votre foyer, du type de logement ou encore de votre projet (maison neuve, rénovation etc…). Le prix d’une VMI se situe généralement entre le prix d’une VMC simple flux et celui d’une double flux. Faire poser son système de ventilation par un artisan spécialisé et certifié RGE vous permettra d’assurer la qualité de la pose grâce une isolation parfaite et un confort optimal. CBH vous propose un diagnostic et un devis gratuit pour définir ensemble le système le plus adapté à vos besoins et à votre habitat.


    Ne laissez pas l'humidité gagner votre habitation, faites appel à un de nos experts

    Besoin d'en savoir plus ?