Installation de VMI et VPH

Quelle différence existe-t-il entre la Ventilation Mécanique Insufflée (VMI ©) et la Ventilation Positive Hygrorégulée (VPH ©) ? Des systèmes différents au service d’un même principe !
Partager

Les deux solutions de ventilation mécaniques prônent l’élimination d’humidité et de pollution d’air par insufflation au sein de votre habitation, au contraire de la traditionnelle Ventilation Mécanique Contrôlée Simple Flux (VMC) qui rejettent l’air intérieur par l’extérieur.

La VMI © et la VPH © revendiquent un traitement de l’humidité par une ventilation optimisée. La propagation d’air sain est aspirée de l’extérieur puis filtrée, réchauffée et répartie dans l’ensemble de votre maison. Dans une région comme la Bretagne, terre de contraste entre le littoral et l’arrière-pays, les questions sur l’isolation, le bien-être et la réduction énergétique sont plus que jamais d’actualité.

La ventilation positive : mode d’emploi

La ventilation positive sous-entend une technologie par surpression. L’air sain est aspiré depuis l’extérieur de manière automatisée. Il est redistribué à l’intérieur du bâti après préchauffage dans l’ensemble des pièces de vie à ventiler (salon, chambres) ainsi que les pièces humides. La surpression chasse ce que l’on nomme l’air vicié. Les émanations des polluants intérieurs (Co₂, pollen, COV, émanation de radon, humidité) sont chassées par les grilles d’aération existantes de l’habitat.

C’est quoi la VMI © ?

La Ventilation Mécanique Insufflée (VMI ©) fait partie de la famille des ventilations en suppression. La technique de ventilation de la VMI © consiste donc à aspirer l’air extérieur depuis la toiture, le filtrer et l’insuffler à l’intérieur d’une habitation ou une maison en rénovation. L’arrivée d’air sain est ensuite redistribuée à l’intérieur du logement après préchauffage grâce à une résistance électrique, avec une filtration entrant jusqu’à 0,3 micron. L’installation refoule l’air vicié vers les grilles d’aération situées dans l’ensemble des pièces. C’est le phénomène de surpression, propre à cette technologie.

Comment fonctionne la VMI © ?

Le fonctionnement de la VMI © se base sur le principe d’insufflation. Une entrée d’air est installée au niveau de la toiture.  Un bloc-moteur, posé généralement dans les combles, se charge de capter l’air extérieur. Le nouvel air entrant est ensuite redistribué à l’intérieur.

La mise en place d’une VMI © est simple. C’est l’un des grands avantages du dispositif. Peu répandue dans nos contrées, l’installation ne nécessite pas de gainages complexes au sein de votre habitat. La centrale régule automatiquement le débit d’air neuf selon le taux d’humidité de votre bâti.

 La centrale gère également les paramètres de préchauffage. La VMI © limite les courants d’air froid en répartissant de la ventilation homogène dans les pièces de vie. Il faut compter entre 15 et 18° selon vos paramètres enregistrés.

Installer une VMI © dans une maison ancienne tout comme dans du neuf se révèle une excellente idée. Pas besoin de gros travaux, contrairement à de la VMC double flux. De manière générale, la ventilation mécanique insufflée assure une excellente ventilation qui réduit le taux d’humidité ambiant de votre foyer.

Comment installer une VMI © ?

La pose d’une VMI © par un professionnel se situe généralement au niveau des combles. À moins de posséder une maison d’une très grande surface (200 m2 ou plus), l’installation d’un seul chapeau de toit est nécessaire.

Le raccordement se fait directement de la source à la Ventilation Mécanique Insufflée. Si la pose à partir de combles est impossible, il existe d’autres solutions. La pose par carottage sur une paroi s’avère idéale pour les logements comme les appartements, les lieux où règne un grand taux d’humidité comme les caves.

La VMI © : quels sont les avantages ?

Une ventilation optimisée qui permet l’éradication d’un taux d’humidité trop élevé

Plus efficace qu’une ventilation par extraction, la ventilation par insufflation fait la différence entre une maison saine et des pièces trop humides. L’air renouvelé est régulé automatiquement dans les principales pièces de vie jusqu’à la cave.

Ventilation de la maison

Un air vicié filtré et rejeté de l’habitat

La filtration des polluants de l’air est un vrai plus pour vivre sereinement. Les excès de Co₂, d’humidité, de pollen, de particules fines ou de COV (Composés Organiques Volatils) qui pénètreraient à l’intérieur du foyer sont évacués depuis les bouches d’aération naturelles de la maison. Merci à la surpression créée par la VMI © qui les repousse naturellement. Même le radon, gaz radioactif naturel incolore inodore présent dans notamment dans le Morbihan et le Finistère, est chassé du bâti.

Une économie d’énergie sur le long terme

Même si ce n’est pas l’objet premier de la VMI © ventilairsec, celle-ci peut générer sur le long terme des économies de chauffage. Le préchauffage de la centrale permet de déployer de l’air à température presque ambiante dans toutes les pièces. Les courants d’air froids sont pour le moins inexistants.

Une installation simple qui convient pour les maisons neuves et en rénovation

Une pose sous les combles, un raccordement depuis un chapeau de toit et une gaine isolée…

La VMI © n’a besoin que de peu d’éléments pour fonctionner. À l’aise aussi bien dans une maison ancienne que dans du neuf, le dispositif s’acclimate à tous types d’habitats : appartement, studio, endroits humides… Il se pose sous les combles, à la cave ou sur paroi. À titre comparatif, la VMI © est beaucoup plus simple à poser qu’une VMC traditionnelle.

Combien coûte la VMI © ?

Il est difficile de se prononcer tant qu’un professionnel ne s’est pas déplacé examiner la configuration de votre habitation.  L’installation d’une VMI © dépend de sa puissance. Mais les coûts varient également en fonction de la surface de votre foyer, du type d’habitation. CBH vous propose un devis ainsi que 3 visites gratuites sur les premières années avec l’assurance par notre entreprise d’une pose et d’une isolation parfaites.

La VPH © : l’alternative à la VMI ©

La VPH ©, comme son nom l’indique, est un autre système de ventilation positive par insufflation. L’air est aspiré depuis l’extérieur, filtré puis préchauffé avant d’être insufflé silencieusement dans les pièces principales de l’habitat. La Ventilation Positive Hygrorégulée abaisse le taux d’air excessif grâce à une sonde incorporée. Réagissant selon la volonté de ses occupants, elle se contrôle à distance à partir d’une télécommande. Une multitude d’informations est également présente sur le cadran : température de préchauffage, vérification de l’hygrométrie

Ne laissez pas l'humidité gagner votre habitation, faites appel à un de nos experts

Besoin d'en savoir plus ?