Installation d’une VMC

Vous souhaitez installer ou changer le système de ventilation de votre maison ou appartement ? Entreprise certifiée RGE Eco-Artisan, nous vous proposons des solutions pour garantir un bon renouvellement de l’air dans votre habitat. Prenez contact avec nos équipes pour réaliser un diagnostic et un devis gratuit.

Devis et diagnostic gratuit sous 48h

    J’accepte que ces informations soient utilisées pour répondre à ma demande.*
    J’accepte de recevoir des sms/emails (offres, infos, actus, etc).
    En savoir plus

    Pourquoi nous faire confiance pour vos travaux de ventilation et d'humidité ?

    Le choix d'une entreprise certifiée et qualifiée
    La certification Qualibat RGE Eco-Artisan vous garantit des prestations de qualité et vous permet de bénéficier d'aides à la rénovation énergétique.
    Une expertise technique depuis 1997
    Faites confiance à une entreprise Bretonne experte en système de ventilation et traitement de l'humidité depuis plus de 20 ans.
    Nos clients : nos meilleurs ambassadeurs
    Plus de 12 000 clients nous ont fait confiance pour la réalisation de leurs travaux d'amélioration de l'habitat. Et vous ?

    Parlez-nous de votre projet

    Choisissez l'agence près de chez vous

    du lundi au vendredi de 09h à 18h

    02 99 96 48 36

    Pourquoi installer une VMC ?

    En respirant, nous rejetons du CO₂. Avec l’ensemble de nos activités au sein du foyer (cuisine, machine à laver, douche, sudation etc.) nous augmentons également l’humidité à l’intérieur de la maison.

    Le rôle d’une VMC consiste à renouveler l’air vicié par les entrées d’air situées dans les pièces principales et évacuer les polluants (Co₂, pollen, poussière, humidité, COV, radon) par les pièces d’eau (cuisine, salle de bain, WC) de votre maison. Sans une ventilation efficace, la présence de moisissures, de mauvaises odeurs, le décollement de papiers peints, peut se constater, au point de détériorer à la fois votre maison et votre santé.

    La Ventilation Mécanique Contrôlée possède de nombreux avantages :

    • Faire baisser le taux d’humidité de votre habitation et ainsi éviter la condensation sur les fenêtres, murs et plafonds
    • Lutter contre la pollution intérieure due aux particules fines présentes dans les produits ménagers, les parfums d’intérieur etc.
    • Faire disparaitre les mauvaises odeurs ou les odeurs de cuisine
    • Réduire votre facture de chauffage et ainsi faire des économies d’énergie. L’humidité créant un sentiment de fraicheur, le premier reflexe est d’augmenter la température de votre chauffage et ainsi le prix de vos factures

    Quel type de VMC choisir ?

    • La VMC Simple flux autoréglable : La VMC simple flux est le système le moins onéreux et le plus courant dans les foyers. L’air extérieur s’infiltre par les entrées d’air intégrées aux menuiseries des pièces de vie. L’extracteur électrique (un ventilateur inversé) aspire l’air situé dans les pièces d’eau grâce à des bouches d’extraction pour le rejeter vers l’extérieur. Elle fonctionne de manière permanente et peut posséder un interrupteur permettant parfois de faire varier le débit. Le moteur électrique est généralement installé dans les combles.
    • La VMC simple flux hygroréglable : La VMC simple flux hygroréglable est très courante dans les maisons récentes. Le principe d’une VMC simple flux hygroréglable est quasi identique à une VMC simple flux autoréglable. À la différence de la simple flux, le système de ventilation ajuste son débit en fonction du taux d’humidité grâce à un capteur. Plus évolué, ce procédé ouvre et ferme automatiquement la bouche d’aération. Elle offre un confort acoustique non négligeable.
    • La VMC double flux : La VMC double flux récupère la chaleur de l’air extraite d’une pièce d’eau (cuisine, salle de bain, w.-c., cellier) pour la transférer dans les pièces à vivre et les chambres et ce, par le biais d’un échangeur placé généralement sous le toit. Il n’y a pas de mélange entre l’air extrait et l’air soufflé, il n’y a qu’un échange de chaleur.
    • La ventilation par insufflation : Moins connue, la ventilation par insufflation est assez simple à mettre en place car elle nécessite moins de longueur de gaines et donc de coffrage. Pratique pour les maisons en rénovation ! Son principe consiste à aspirer l’air extérieur en toiture, le filtrer, le chauffer si besoin, pour l’insuffler à l’intérieur. Le bâtiment est ainsi en légère surpression et l’air vicié est poussé par les grilles d’aération des menuiseries extérieures vers l’extérieur de la maison.

    Quelle est la durée de vie d’une VMC ?

    La durée de vie moyenne des moteurs d’une Ventilation Mécanique Contrôlée se situe entre 10 et 20 ans. Bien sûr, l’entretien de la VMC doit être réalisé tous les ans pour garantir notamment la durabilité du moteur dans le temps. Un entretien régulier est recommandé en dégageant les poussières sur les entrées d’air et bouches d’extraction. Vous garantirez ainsi l’efficacité de votre système de ventilation et sa capacité à renouveler l’air de votre logement.

    Un entretien délaissé peut s’avérer néfaste pour votre maison et pour ses habitants :

    • La baisse de l’efficacité du matériel et donc du renouvellement de l’air vicié
    • Une consommation d’énergie en hausse
    • Des risques pour votre santé dus à la mauvaise évacuation des particules polluantes intérieures
    • L’apparition de moisissures dans les endroits humides de la maison
    • Un risque de surchauffe de l’appareil est donc d’incendie

    Un entretien complet de la VMC incluant le changement des filtres doit être réalisé par votre installateur tous les ans pour conserver la garantie.

    Quel prix pour une VMC selon le système choisi ?

    Le prix de l’installation d’une Ventilation Mécanique Contrôlée dépend de plusieurs facteurs :

    • Du modèle de ventilation choisi : VMC simple flux autoréglable, VMC simple flux hygroréglable, VMC double flux.
    • Du rendement dans le cas d’une VMC double flux : capacité à éviter les pertes de chaleur (principalement installée dans les maisons BBC).
    • Du volume d’air à renouveler qui influera sur le nombre de bouches d’aération à installer ainsi que la longueur des gaines.
    • Des difficultés lors de l’installation : une VMC s’installe plus facilement dans les logements neufs grâce à un accès plus facile pour la pose des gaines.

    N’hésitez pas à demander conseil à nos équipes qui réaliserons un diagnostic et un devis gratuit adaptés à vos besoins.

    Faire installer sa VMC par un professionnel

    Les normes françaises imposent un débit minimum en matière de renouvellement de l’air. En fonction de leur nature, les pièces sont soumises à des débits différents. Les bâtiments construits avant les années 50 n’étaient pas soumis à une règlementation en termes d’aération, c’est pourquoi la pose d’une VMC simple flux peut s’avérer plus complexe en termes de technicité dans ce type de maison. Dans ce cas tout particulièrement il est recommandé de faire appel à un professionnel comme CBH pour réaliser un diagnostic. Celui-ci permet de déterminer le système de ventilation adapté à votre habitation et à vos besoins :

    • Faut-il ajouter ou remplacer les grilles d’aération ?
    • La maison est elle équipée d’un conduit de ventilation naturelle étanche ?
    • Les gaines peuvent-elles être posées dans les combles ?
    • Ou faut-il faire passer les gaines dans le logement ?
    • Ou placer le moteur de la VMC pour limiter les nuisances sonores ?
    • Faut-il détalonner les portes ou le détalonnage actuel est-il suffisant ?
    • Quel volume d’air renouveler et avec quel cycle ?

    CBH vous accompagne dans votre projet d’installation de ventilation. Demandez votre diagnostic et devis gratuit. 

    Comment faire installer une VMC ? Les étapes de la pose

    Pour garantir l’efficacité de votre Ventilation Mécanique Contrôlée et le renouvellement de l’air de votre maison il est important de respecter le processus d’installation de celle-ci. Il est nécessaire de respecter les normes françaises DTU (Document Technique Unifié) et d’adapter la taille de votre système de ventilation à votre habitat. Ni trop petit, ni trop grand.

    Le système VMC se compose d’un caisson motorisé permettant d’aspirer l’air vicié intérieur en l’expulsant vers l’extérieur. L’air extérieur est d’abord capté par les grilles d’aération situées sur les coffres de volets, ou directement sur les fenêtres, dans l’ensemble des pièces sèches. Des bouches d’extraction sont quant à elles installées sur les murs ou les plafonds des zones humides de la maison permettant l’aspiration de l’air vicié vers le caisson via des gaines.

    Il est important de respecter plusieurs étapes lors de l’installation d’une VMC :

    • Suspendre le caisson extracteur sous la toiture de façon centralisée par rapport aux bouches d’extraction.
    • Installer les bouches d’extraction dans les zones humides de la maison (salle de bain, cuisine, W.C)
    • Raccorder les bouches aux gaines qui sont reliées au caisson motorisé
    • Installer minutieusement la gaine d’évacuation du moteur vers le chapeau de la toiture
    • Contrôler ou remplacer les grilles d’entrée d’air situées sur les menuiseries extérieures
    • Contrôler le détalonnage des portes intérieures
    • Brancher le caisson à l’électricité
    • Contrôler la mise en service

    L’installation d’un système de ventilation double-flux est beaucoup plus complexe du fait de ses deux conduits et de son fonctionnement par insufflation.

    Où placer les VMC ?

    La VMC se trouve généralement dans les combles et les bouches d’aération là où se trouve l’air vicié, à savoir dans les salles d’eau comme la salle de bains, la cuisine ou les toilettes. Une bouche d’extraction se place en hauteur, sur les murs ou les plafonds.

    Dans le cas d’un appartement, pas de panique ! Vous pourrez vous aussi bénéficier d’une qualité de l’air optimum. La VMC simple-flux grâce à son seul extracteur relié à des bouches par des gaines permet de ventiler efficacement un appartement. Le moteur et ses gaines peuvent être installés dans un faux plafond à l’intérieur de la salle de bain par exemple selon la configuration de votre logement. Vous pouvez faire appel à un professionnel comme CBH qui saura vous indiquer la solution la plus adéquate.

    Comment choisir le bon artisan pour installer ma VMC ?

    Pour tous projets de rénovation énergétique, il est recommandé de choisir un artisan titulaire de la certification « RGE EcoArtisan » pour la catégorie de travaux « ventilation » comme CBH. Ce label vous garantit l’habilitation du technicien lors du remplacement d’une ventilation. Grâce à des connaissances globales en matière de rénovation énergétique, les professionnels qualifiés RGE sont à privilégier pour réaliser une étude complète avant rénovation et pour réaliser l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée selon les normes en vigueur.

    Faites-confiance à CBH pour la pose de votre ventilation. Le diagnostic et le devis sont gratuits. 

    Des aides de l’État pour faire diminuer la facture

    Ma Prime Rénov’ : une aide de l’ANAH

    Les VMC doubles flux sont des systèmes favorisant la transition énergétique, elles vous donnent donc accès à des aides en fonction de vos revenus. Il vous faudra toutefois être vigilant lors du choix du professionnel qui doit impérativement être qualifié RGE pour pouvoir bénéficier de cette aide.

    L’éco-prêt à taux zéro : pour financer un ensemble de travaux

    Ce prêt mis en place par le gouvernement dans le cadre du Grenelle de l’Environnement est destiné à inciter les propriétaires de logement construit avant les années 90 à améliorer leur performance énergétique et ainsi faire des économies.

    Pour prétendre à cette aide et réduire le prix de votre facture, vous devez réaliser un ensemble de travaux d’amélioration de l’habitat. L’installation d’une VMC seule ne permet pas d’accéder à l’éco PTZ. Vous pouvez en revanche profiter de travaux comme l’isolation, le changement des menuiseries ou encore l’achat d’une nouvelle chaudière pour financer l’achat et l’installation d’une VMC. Vous devrez également :

    • Être propriétaire du logement
    • Faire appel à un artisan RGE

    TVA à taux réduit

    L’installation d’une VMC avec une TVA à taux réduit à 5.5% est applicable pour les logements construits depuis plus de 2 ans et occupé à titre de logement principal ou secondaire. Cette TVA s’applique pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique ainsi que pour les travaux induits et indissociablement liés et ainsi réduire le prix de votre projet.

    Le chèque énergie

    Ce chèque est destiné aux ménages à revenus modestes et prend en charge les travaux d’installation de votre VMC réalisés par un professionnel RGE. Aucune démarche n’est nécessaire, vous recevrez automatiquement cette aide au printemps si vous êtes éligible. Ce chèque peut vous permettre de régler votre fournisseur mais également de financer vos travaux.


    Ne laissez pas l'humidité gagner votre habitation, faites appel à un de nos experts

    Besoin d'en savoir plus ? Voici les questions
    les plus fréquentes sur le sujet

    Qu’appelle-t-on une ventilation par insufflation ?

    C’est un système de ventilation globale du logement, qui contrairement à une VMC insuffle de l’air filtré et tempéré et qui extrait l’air vicié par une légère surpression du logement.


    Il n’y a pas fondamentalement de différence de principe entre une VMI © et une VPH © : ce sont deux fabricants français qui proposent des nuances sur les ventilations et parfois des installations ou des options plus spécifiques dans un cas ou dans l’autre.


    La VMI © et la VPH © apportent par rapport à la VMC une plus grande facilité d’installation en rénovation, notamment dans les maisons à étage ne disposant pas d’une ventilation d’origine. Outre l’installation quasiment sans contrainte, la gestion du renouvellement d’air apporte plus de confort et une meilleure qualité de l’air par les systèmes de filtre proposés.


    Le prix varie en fonction des contraintes du bâti et du volume d’air à renouveler suivant la taille des logements. Il faut vraiment avoir une approche en situation dans l’habitat pour réaliser le bon diagnostic et réaliser la bonne installation en fonction des besoins et des contraintes de budget.


    C’est effectivement l’option la plus simple et la plus efficace en règle générale. Mais au-delà du principe de la pose d’une ventilation mécanique par insufflation, j’insiste sur l’analyse préalable et l’approche globale à avoir pour chaque logement. Notre entreprise CBH est spécialiste de l’efficacité énergétique. C’est cette approche globale qui fait notre spécificité. A ce titre, une analyse préalable de la qualité d’isolation ou encore des éventuelles pathologies du bâti (problèmes d’étanchéité, ponts thermiques, etc.) fait partie intégrante de notre mission de conseil.


    L’intérêt d’une VMI © est de favoriser le renouvellement d’air et ainsi de réguler l’humidité à l’intérieur du logement. Il peut vous être conseillé d’installer une VMI © ou une VPH © dans une cave ou dans un sous-sol de maison pour éviter les désordres et l’inconfort causés par une trop grande humidité.

    Les maisons anciennes ont été construites avant l’obligation d’installation de système de ventilation mécanique, il est très fortement conseillé d’installer une VMI © dans ce type d’habitat. Enfin les traitements curatifs de mérule sont très fréquemment suivis de l’installation d’un système de VMI © dans une cave.


    Nous installons la VMC près de chez vous